Biographie

Née à Shawinigan, Cécile Boucher vit et travaille à Gatineau. Elle a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université du Québec en Outaouais. Son travail a été appuyé par le Conseil des arts et des lettres du Québec, par le Conseil des arts du Canada et par le Conseil des arts de l’Ontario.

Elle a eu plusieurs expositions individuelles en Ontario et au Québec, en plus de participer à nombre d’expositions ailleurs au Canada (Toronto, Montréal et Vancouver). À l’étranger, ses œuvres ont été vues au Japon, en France et au Chili (à Santiago au Musée d’art contemporain et au Centro cultural Matucana 100 ainsi qu’à Valdivia au Musée d’art contemporain). En Pologne, elle s’est jointe à la Triennale de Cracovie, y recevant des prix en 2003 et en 2006. Elle a aussi exposé en Allemagne, en Autriche (à Vienne), en Espagne, en Bulgarie, en Finlande, au Mexique, ainsi qu’en Colombie et en Corée du Sud.

Cécile Boucher fut artiste invitée en 2006 lors de la 5e Exposition internationale d’estampes de Toruń (Pologne) ainsi que, en 2009, pour une exposition d’impressions numériques de huit artistes internationaux à la Biennale BIECTR de Trois-Rivières (Québec). En 2010, elle est invitée au Union College, à Schenectady, New York pour une exposition au Burns Arts Atrium. Ses œuvres ont aussi été montrées en 2009 et en 2010 à Lahore et à Islamabad, au Pakistan.

Outre Cracovie, l’artiste a eu des œuvres primées à la Biennale BIMPE de Vancouver, en 2004 et en 2010, ainsi qu’à la Biennale L’art et le papier à Ottawa en 1998. Elle reçoit en 2005 le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la création artistique en région, pour l’ensemble de son oeuvre. En 2007, l’Institut de cardiologie d’Ottawa lui a commandé trois grandes œuvres numériques d’intégration. En 2010, le professeur et artiste britannique Paul Coldwell recense certaines de ses estampes numériques dans un bilan de l’œuvre imprimée au fil des siècles (dans : “Printmaking – A Contemporary Perspective”, publié à Londres). Les œuvres de Cécile Boucher font partie de collections publiques et privées, dont celles de la Banque d’œuvres d’art du Canada, de la compagnie Bombardier, de Loto-Québec, de Labidéeclic ainsi que des villes d’Ottawa et de Gatineau.